Normalisation

Par les nombres, selon l’enseignement de Grigori GRABOVOI.

Né le 14 novembre 1963 en Russie, Grigori Petrovich  GRABOVOI œuvre depuis toujours pour aider l’humanité à se libérer des plans de conscience qui mènent à la destruction de la vie, donc de notre corps et de notre planète.

Dès l’âge de 3 ans où il pressent un danger imminent pour la planète. Il fait entre autres, des études de mathématicien.

Grigori  Gorbovoï est reconnu comme un scientifique de génie pour toutes les actions qu’il a menées. Il reçu les louanges de l’O.N.U pour ses différents travaux. L’académie des sciences de Russie lui a décerné la médaille d’Argent pour ses recherches sur l’avancement de la médecine et de la santé publique. De nombreux autres documents émanant de l’O.M.S et autres organisations officielles attestent les résultats qu’il a obtenus dans de nombreux domaines comme la santé, l’informatique, …..etc.

Grigori Gorbovoï a crée une technique sacrée de guérison par les chiffres. L’agencement, sous forme de codes numériques, des chiffres peut guérir le plus naturellement possible. Depuis toujours, les chiffres ont fait partie de l’humanité, comme le nombre d’Or qui fut utilisé par Léonard de Vinci ou par les égyptiens pour construire les pyramides ou tout naturellement par la nature elle-même, du coquillage à la galaxie. Toutes les proportions sont parfaites, l’utilisation de formes a aussi toute son importance (trapèze, triangle, cercle, …).

Dans la science des nombres de Grigori Grabovoi, ses codes possèdent une structure vibratoire, énergétique et spirituelle, qui éveillent des secteurs endormis de la conscience de l’Homme et le ramène à la norme de la santé, telle qui nous l’avons reçu à notre conception.

La maladie selon lui, correspond d’abord dans son essence à une coupure avec le monde, avec notre essence d’être spirituel, à une forme d’isolement. Le monde alimente l’individu en énergie, en santé et en sagesse à l’image de la nature qui lui permet de se ressourcer à son contact.

Puis la maladie résulte d’une information parasite. Elle vient perturber l’organisation informationnelle de l’individu.

La personne se focalise souvent sur sa problématique particulière, le symptôme. Faute d’intégrer ce symptôme dans un point de vue plus global, la maladie s’installe. Pour neutraliser les effets, il convient de repérer l’information perturbatrice originelle et de l’éradiquer.

Rétablir l’équilibre et le bien être chez une personne, c’est utiliser les séries numériques spécifiques et appropriées à son « cas » particulier. Les fréquences associées des codes utilisés viennent ré informer le champ vibratoire de la personne. Les effets bienfaisants apparaissent peu à peu.

Pour Grigori Grabovoi, la maladie résultant d’une dysharmonie de l’individu, il est essentiel de retrouver l’harmonie globale avant de débuter le soin particulier. Une guérison sans ré harmonisation préalable est pour lui, une rémission.